Selfless
Eugène Blove

Dans 1984, Orwell avait anticipé la figure métaphorique de Big Brother – celle d’un régime totalitaire et d’une société de la surveillance – mais n’avait pas imaginé qu’avec le selfie et les réseaux sociaux, nous entrerions dans une nouvelle ère conditionnée ; celle d’une société de l’auto-surveillance.
 
Posez-vous la question : sur combien de photos figurez-vous à votre insu, sans le savoir, sans vous en douter ? Etes-vous aussi dans le viseur global ? Avec le selfie, certains vont jusqu’à parler d’art, mais où s’arrête la condition artistique ? Au fond, faut-il être narcissique pour être artiste ?
 
C’est toutes ces questions que pose l’artiste Eugène Blove au travers d’anti-selfies ; des selfies dont il n’est ni le manipulateur ni l’acteur. Photos d’inconnus, photos aléatoires et aléas modernes. Partout ce même homme en arrière plan. Où est la supercherie ?
 
Nulle part, partout, puisque la collecte fût rendue possible grâce à la collaboration involontaire – ironie de l’oeuvre – de ce fameux réseau social ; ses algorithmes minutieusement piratés par des hackeurs chevronnés auxquels l’artiste a fait appel.
Selfless, plus qu’une référence au livre Selfish de Kim Kardashian, est un projet insurrectionnel et anticipatif qui révèle le propre piège que nous nous tendons.
 
Selfless est un trou dans le vide.

2018

Format: 13 x 17 cm

Printing: Digital printing

Paper: Print speed Offset 120gr

250 copies

15

Classe moyenne éditions © 2022

FacebookInstagram